Le 24 mai dernier, un atelier d’écriture collaborative et numérique a été mis en place à l’initiative du groupe de travail Savoirs de base à l’occasion de la semaine Déjouer les mots. Il a eu lieu lors de la fête du quartier, animé par Malvina Balmes, membre de la coopérative Artefacts.

Le but de cet atelier était d’imaginer des mots, totalement invités, qui parleraient d’une manière fantaisiste et sensible de la Rabière, de son histoire, de ses habitants, de ses légendes. 22 mots ont été inventés par des adultes, des enfants, des animateurs qui se sont arrêtés un petit moment au stand de l’atelier. Trois ordinateurs étaient mis à disposition et tous les participants ont contribué à créer ce petit lexique imaginaire sur un même pad (sorte de bloc-note collaboratif en ligne).

Les voici…

Petit lexique imaginaire du quartier

Baba : un peintre qui dessine des maisons et des pots de fleurs . Un baba peut être de plein de couleurs : rouge, rose, bleue et il peut avoir des cheveux violet. Ii peut peindre sur un très cadre, sur les immeubles, sur le centre social, sur des stand. Un baba vit dans des grottes qui se trouvent dans le parc de jeux.

Canivan : lieu pour s’affaler, où on est bien, on parle, et plein d’autres choses…

Cosmopolitanie : mélange culturel propre à la Rabière

Garalettes : petit animal qui pouvait voler il y a longtemps qui se cache sur les toits des bâtiments, qui se mettent à chanter quand tout le monde ressent la même chose en même temps (harmonie, révolte, folie, lassitude…).

Gengéreuse : manière qu’ont les personnes de la rabière, d’agir avec bonté et cela toujours avec le sourire.

Kitchopouli : Petit outil servant à distribuer du bonheur.

Lakha : c’est un stand ou il ya des jeux comme la pêche à la ligne pendant toutes lesvacances . Ce stand se situe à côté du centre c’est pour les enfan ts et les adultes et cette fois ci c’est les enfants qui animent le stand.on peut gagner des jeux !

Lomita : une fleur toute ronde, jaune avec des bâtons rouge au centre. Elles poussent sur la planète mars. Elles ont tellement poussé, elles se sont cassées, elles se sont envolées et le pollen est venu se déposer à la Rabière.

Mabalavabi : animal qui se cache dans des terriers et qui vit dans le parc de la Rabière
Martine elle en a déjà rencontré. Consin du Dahu, mais le dahu est tellement recherché qu’il s’est caché définitivement et il a demandé à son cousin de se rendre au parc de la Rabière.
Parce que c’est un peu pentu et que comme le dahu aime ça il a choisi cet endroit. mais le mabalavabi ne ressemble pas à son cousin pour faire diversion.
les mabalavabi doivent trouver des rabiloches*, ce sont des fleurs transparentes qui s’allument la nuit quand les garalettes* chantent.

Moirovo : le nom des poireaux du parc de la Rabière, on le mange souvent en tarte, ne se récolte qu’en période de pleine lune et si possible sous la pluie.

Khamaken : parc d’attraction de la Rabière, que le week end, il est payant mais que 2 euros par personne.

Pipayon : une sorte de papillon que seuls les enfants voient.

Pomme de terre en rabe des chambres : légume préféré des garalettes*.

Rabiloches : fleurs transparentes qui s’allument la nuit quand les garalettes chantent.

Rabinette : un vélo avec trois roues muni d’un parasol.
Rabien : sans parasol et vulgaire.
exemple : quand on dit : « t’as mis où ton rabien…? » pas très délicat alors que « tu roules en rabinette » c’est beaucoup plus fleuri.

Rabicoche : capable de faire le bien mais personne ne le savait, elle vivait dans la cabane de jardin derrière la grande maison bourgeoise au milieu du quartier, ancienne rue de la Rabinouille…
la cabane à Rabicoche. Elle savait récolter les rabiloches malgré qu’elle soient transparentes.
Elle a inventé les rabibocheries, grandes fêtes où on se retrouve.

Ricariole : un truc petit qui roule avec des pédales pour les enfants, accroché à un vélo. On les mets dedans. L’adulte pédale et l’enfant regarde le paysage.

Raditroum : petit lutin producteur de coccinelles vivant sur un arbre perché du Parc de la Rabière et veillant à la bonne santé des végétaux plantés par les nombreux bénévoles appartenant aux Incroyables Comestibles : NOURRITURE A PARTAGER 😉

Timotéhabe : véhicule qui aspire la pollution et marche aussi à l’électricité. équipé d’une grosse turbine qui transforme la pollution en électricité.

Ubuntu : mot d’origine sud-africaine qui signfie j’existe parce que tu existes, comment veux-tu que je sois heureux quand tu es triste, la leçon du partage.

 

Pour continuer à faire vivre le lexique et peut-être un jour une nouvelle histoire…?

Dans l’idéal, tous ces mots devaient se retrouver dans une nouvelle histoire imaginaire de la Rabière… Qui sait un jour… Qui est le conteur, le groupe d’apprenants ou l’atelier d’écriture qui s’en emparera pour leur donner vie ?!

Ce lexique ne demande qu’à être continué, utilisé, amplifié ! A vos imaginaires !!

Voici un pad (un bloc-note qui permet de rassembler toutes les idées et les énergies) où tout le monde peut ajouter directement des mots au lexique. Introduisez votre curseur à l’endroit de votre choix et ajouter vos idées.

N’hésitez pas ! Essayez, expérimentez, trompez-vous mais osez !!

C’est parti !!!

Vous pouvez aussi ajouter des mots dans les commentaires de cet article. Nous les ajouterons ensuite.